Villes, territoires, réversibilités

Auteur(s) : ,

Éditeur :

Paru le : 13/09/2013

 

Villes, territoires, réversibilités
26.00 €

Un des fondements de la pensée moderne de l'action collective fut de produire de l'irréversibilité comme condition historique du progrès. On sait aujourd'hui ce qu'a permis de produire cette posture immodeste, mais aussi ce qui en a coûté, et continue d'en coûter. La ville du XXe siècle, sa société, ses mondes d'action collective, ont été profondément structurés, mais aussi fortement marqués par ce goût démiurgique pour l'irréversible. On fait ici l'hypothèse que le nouveau fondement de la pensée postmoderne de l'action collective est dans la promotion du principe inverse : la réversibilité comme nouvelle posture de la relation à un futur désormais largement désigné comme incertain. La ville réversible ? Au sein de territoires et de réseaux qui le seraient tout autant ? Les uns comme les autres par leurs acteurs, leurs systèmes d'action, leurs mondes techniques, leurs univers de production matérielle et idéelle ? De quoi peut-il bien s'agir ? Directeurs : Franck Scherrer, urbaniste et géographe, est professeur à l'institut d'urbanisme de Montréal qu'il dirige depuis 2010, après avoir dirigé celui de Lyon. Martin Vanier, géographe, est professeur à l'Université de Grenoble et consultant auprès des collectivités locales au sein de la coopérative Acadie (Paris). Contributions : Lauren Andres, Nadia Arab, Alain Bourdin, Frédéric de Coninck, Aurélie Delage, Monique Eleb, Luc Gwiazdzinski, Edith Heurgon, Maud Le Floc'h, Philippe Mouillon, Philippe Panerai, Benjamin Pradel, Lionel Prigent, Franck Scherrer, Lise Serra, Martin Vanier, Pierre Veltz, Chloë Vidal.

Sujets : ,


DONNÉES TECHNIQUES


ReliureBroché
Format14.8 x 22.8 x 1.8 cm
Poids440 g
ISBN9782705687472