Religion et société en Nouvelle-Calédonie et en Océanie

Auteur(s) : ,

Paru le : 17/12/2013

 

Religion et société en Nouvelle-Calédonie et en Océanie
40.00 €

L'Océanie est un monde pluriel. Cet ensemble géographiquement composite, cette mosaïque de terres éparpillées sur le grand océan de leur communication vit de peuplements divers : pluralisme des ethnies, pluralisme des histoires, des traditions et des modes de vie respectifs, des coutumes et des organisations. Une appréhension globale de ce champ de recherches est nécessaire pour contribuer à expliquer la cité océanienne aujourd'hui bservée par le prisme révélateur de la religion. Il s'agit de mettre en lumière ce rapport entre l'intime et l'universel, entre l'individu et le collectif. La Maison de la Mélanésie a organisé les 16 et 17 août 2013 à Nouméa un colloque pluridisciplinaire sur "Religion et société en Nouvelle-Calédonie et en Océanie". Ses travaux sont reproduits dans le présent ouvrage. Il comprend une première partie générale sur les enjeux théoriques de la place de la religion dans les cités d'Océanie, et une seconde partie approfondissant le cas le plus significatif de rencontres des croyances religieuses et des groupes sociaux : celui de la Nouvelle-Calédonie. En effet, la Nouvelle-Calédonie d'aujourd'hui est en voie de déterminer son devenir institutionnel, et elle doit l'accomplir tout en s'arrimant à ses valeurs permanentes, pour son indispensable cohésion sociale. La France républicaine et laïque est enracinée en Nouvelle-Calédonie, terre de religion : dans ce pays de paradoxes, le respect de toutes les croyances rayonne, La mutation des institutions ne pourra s'y faire qu'en respectant traditions et religions. Cet ouvrage veut évoquer l'identité des peuples en leurs libertés les plus essentielles : celles de pensée et de croyances. Sou propos est de remettre en perspective au XXIe siècle le rôle des religions dans la cité, et le Pacifique Sud pourrait bien être un observatoire privilégié de cette affirmation de soi et de repères dont tous les peuples ont besoin. Depuis que les hommes se sont organisés en pouvoirs, la religion a d'abord régulé la politique, puis en a été un élément prégnant sans jamais être bien loin du pouvoir, même dans les régimes laïcs; le droit a toujours dû tenir compte du sacré. Cela est particulièrement évident dans les pays d'Océanie, zone où les présences religieuses sont toujours actives. La Nouvelle-Calédonie plurielle, évangélisée depuis les profondeurs de la fronce métropolitaine, est un cas exemplaire où, pour réussir, l'amour du prochain, de l'autre, de celui qui est différent, est indispensable. Les Accords de Matignon de 1988, source de la paix calédonienne d'aujourd'hui, sont issus de la "mission du dialogue" oecuménique par laquelle le pays a été comme touché par la grâce au lendemain d'exactions cruelles et d'anatbèmes réciproques. L'Accord de Nouméa de 1998 est la moderne arche d'alliance océanienne renouant avec le message évangélisafeur du savoir vivre ensemble pour tous les hommes et les femmes de bonne volonté. La cohésion des collectivités humaines se fonde sur des croyances et des règles; et si d'une part les règles ont besoin qu'on croie en elles, d'autre part les croyances doivent être respectées par les règles. L'ordre public comme les religions, ces aspirations éminemment humaines, sont naturellement en lien. Cet ouvrage procède tant d'un esprit pluridisciplinaire inséparable de l'étude des croyances que d'un engagement dans le siècle où elles fondent la cohésion sociale.

Sujets : , , , , ,


DONNÉES TECHNIQUES


Pages484
ReliureBroché
Format16 x 24 cm
Poids839 g
ISBN9782912589385