Le poignard et le coeur

Auteur(s) :

Éditeur :

Paru le : 17/03/2011

 

Le poignard et le coeur
19.00 €

Le langage est le coeur même des pratiques initiatiques. L'usage du langage renvoie à des modes d'action anciens, dont la Maçonnerie semble avoir hérité.
Dans le premier chapitre, on redécouvrira l'usage d'un objet pointu, ou plutôt d'une pointe. La piqûre de la chair est l'aspect visible de l'aiguillonnement de la conscience.
Le chapitre suivant traitera des raisons profondes qui déterminent la présence des pénalités sanglantes. Nous les présenterons comme une autre manière d'utiliser les techniques rhétoriques.
Le troisième chapitre sera une réflexion sur la mémoire, fondement des arts du langage.
Le chapitre suivant explorera un signe d'ordre, celui du deuxième grade, et une heure, Midi. On trouvera ce que les rituels actuels semblent avoir oublié, la raison du signe et ses fondements symboliques.
La métaphore du temple, bâtiment mentalement érigé et parcouru, sera le sujet du cinquième chapitre. Elle rejoint l'usage de la mémoire. Le lieu mental est commun à la rhétorique classique, aux pratiques monastiques et à la Maçonnerie.
Les arts du langage et leur usage comme outils de modification de la conscience, la Maçonnerie n'en a pas l'exclusivité. Elle partage avec la pensée monastique ce champ d'investigations. Certes, les Maçons ne sont pas des moines mais ils ont à leur disposition, pour le même but ultime, les mêmes outils symboliques. La question est de ne pas faire de la Maçonnerie ce qu'elle n'est pas, un club de discussions à fragrances politiques ou affairistes !

Sujets : , , , ,


DONNÉES TECHNIQUES


Pages204
Format13.5 x 18 cm
ISBN9782916123431