Poésie spatiale

Une anthologie

Auteur(s) : , ,

Éditeur :

Paru le : 16/11/2012

 

Poésie spatiale
32.00 €

Pierre Garnier est un poète, écrivain, critique et traducteur français né le 9 janvier 1928 à Amiens. Il vit aujourd'hui à Saisseval. Après des études en France et en Allemagne au détour de la guerre, il débute en poésie au sein de l'Ecole de Rochefort sous l'oeil de Jean Rousselot. Il entre ensuite aux éditions André Silvaire qui deviendront avec la revue Les Lettres le pivot de la poésie spatiale, mouvement qu'il fonde avec sa femme Ilse Garnier.

Quant à Ilse Garnier, elle est une poétesse spatialiste française née en 1927 à Kaiserslautern en Rhénanie-Palatinat en Allemagne. Elle rencontre Pierre Garnier en 1950, qui deviendra son mari. Le spatialisme, terme créé par Pierre Garnier, se rattache à la poésie concrète, mouvement poétique international né dans les années 50, avec des ramifications aux Etats-Unis, en Amérique Latine, en Europe et au Japon.

Parmi les poètes qui ouvrirent sur la poésie concrète, on trouve Mallarmé (avec son poème Jamais un coup de dés n'abolira le hasard), Cummings, Pound... Pierre & Ilse Garnier sont importants à un double titre : Poètes, ils ont creusé par leurs recherches formelles l'espace de la poésie spatiale, en ont toujours reculé les limites pour qu'il soit toujours un terrain de réflexions, d'expérimentations et d'émotions ; Ambassadeurs sans répit, ils ont été les premiers à faire connaître, en France, toutes les formes de poésies concrètes qui existaient à travers le monde, en multipliant les contacts et les projets avec des poètes japonais, brésiliens, cubains, uruguayens, américains, autrichiens, suédois, italiens, espagnols, allemands, tchèques, etc., participant ainsi activement de ce qui fut peut-être la plus grande internationale poétique jusqu'à ce jour.

De plus, leur activisme fit beaucoup pour la génération des poètes qui suivit : effectivement, des poètes comme Julien Blaine ou Jean-François Bory doivent beaucoup à leur activisme et à leur générosité... cette anthologie se découpe en trois parties : de la page 5 à 67 : un essai d'Isabelle Maunet-Saillet, intitulé "la poésie spatiale : vers Ilse et Pierre Garnier". Dans cet essai, l'auteure retrace la naissance et l'histoire de la poésie spatialiste, la resitue dans son contexte littéraire, historique et politique, en dégage les principaux enjeux et nous offre quelques clés de lecture essentielles ; de la page 69 à 247 : la totalité des manifestes et textes théoriques écrits par Ilse et Pierre Garnier de 1962 à 1966 ; de la page 249 à 643 : une anthologie des principaux poèmes d'Ilse et Pierre Garnier, qui met en évidence l'évolution de leur écriture, leur singularité qui fait de cet espace poétique un espace unique, et les liens (intellectuels, poétiques, politiques, affectifs) qui lient les deux poètes.

Sujets : ,


L'AUTEUR


Isabelle Maunet-Saillet, née en 1967, vit à Tours où elle enseigne à l'Iufm. Elle est docteur es lettres et membre de l'équipe de recherche sur la création poétique de l'ENS de Lyon. Elle a participé aux travaux de recherche de l'Item (CNRS) consacrés à la critique génétique des textes. La revue Genesis a accueilli ses études sur les manuscrits de jeunesse d'Apollinaire et sur la genèse des calligrammes qui fournissent un des soubassements historiques nécessaires à l'étude du modernisme et des courants d'avant-garde. Sa thèse déploie la genèse, avec et contre la chronologie, des poésies dites visuelles et sonores, expérimentales dans leur pratique et littéralistes dans leur principe. Ses articles sur la poésie française et étrangère, du Coup de dés...deMallarmé aux poésies concrètes, visuelle et sonore de l'extrême contemporain, apportent un regard neuf et inventif sur un courant poétique essentiel depuis plus d'un siècle, mais considéré, encore aujourd'hui, comme marginal. La confrontation entre la poésie concrète des années 50 et les courants avant-gardistes des années 60-70, issus ou tributaires de Fluxus, constitue un apport original à l'histoire foisonnante et à l'analyse stimulante des avant-gardes du vingtième siècle. Sa connaissance des mouvements futuristes et dadaïstes, son essai sur l'oeuvre multidirectionnelle et protéiforme de l'un des plus grands expérimentateurs dadaïstes (Le Dadasophe Raoul Hausmann), son attention au travail alterné, conflictuel, amoureux, des rythmes, des graphes, des sons, des significations, des figures que donnent à voir et à entendre les poèmes et performances de Pierre Garnier, de Jean-François Bory et de Julien Blaine, passeurs de langue et expérimentateurs de limites, mettent à leur juste et importante place les expériences les plus risquées de notre modernité poétique. Son travail est en prise directe avec les développements les plus actuels des questions que la poésie ne cesse de se poser à elle-même. Aux éditions Al Dante, elle a déjà publié : RH L'optophonétiste (essai qui ouvre l'anthologie sur la poésie de Raoul Hausmann - 2008) ; la postface de l'anthologie de poésie visuelle Calligramme & Cie, etc (2010) et la postface du Bimot de Julien Blaine (2011).


DONNÉES TECHNIQUES


Pages656
ReliureBroché
Format15 x 20.8 x 3.6 cm
Poids821 g
ISBN9782847618402