La mondialisation malheureuse

Inégalités - Pillage - Oligarchie

Auteur(s) :

Éditeur :

Paru le : 15/09/2016

 

La mondialisation malheureuse
18.95 €

Plaidoyer pour une mondialisation humaine...

Le monde est entré en ébullition. Qu'il s'agisse des printemps arabes ou d'Occupy Wall Street, les occupations contestataires des places publiques de grandes villes se multiplient. Après le Brexit, l'Union européenne est menacée de démembrement. Front national en France, poussée de Donald Trump aux Etats-Unis : les mouvements anti-immigration montent dans presque tous les pays riches. Et tandis que Moscou et Washington s'affrontent à nouveau en Ukraine ou en Syrie, la Chine exige d'être reconnue comme l'égale des Etats-Unis d'Amérique, transformant la Mer de Chine en poudrière.

Tout ceci a une cause globale : la mondialisation malheureuse. Contrairement à ce qu'affirment ses partisans, la mondialisation sous sa forme actuelle n'est pas ''heureuse''. Elle aggrave les inégalités. Elle précarise des milliards d'humains. Elle réduit en esclavage des dizaines de millions d'autres. Elle génère une crise mondiale des flux migratoires, qui en retour fait flamber la xénophobie. Elle pressure l'écosystème jusqu'à mettre en danger la survie de l'humanité.

Thomas Guénolé soutient que si la grande connexion mondiale des peuples, des économies et des cultures est irréversible, en revanche cette mondialisation malheureuse n'est pas inévitable. Solutions concrètes à l'appui, il propose de la remplacer par l'altersystème : une mondialisation à visage humain. En conclusion de son livre, il affirme que la victoire prochaine d'un parti altersystème dans une grande puissance économique mondiale est inéluctable.

Sujets : ,


L'AUTEUR


Thomas Guénolé est politologue (PhD Sciences Po CEVIPOF). Il enseigne la science politique à Sciences Po Paris et la démographie à Paris II.

Essayiste, il a notamment publié un Petit guide du mensonge en politique (First, 2014) et Les jeunes de banlieue mangent-ils les enfants ? (Bord de l'Eau, préface d'Emmanuel Todd, 2015).

Chroniqueur politique pour L'Obs et pour Néon, il intervient régulièrement dans les médias français comme analyste ou comme débatteur. Il a créé en 2015 le Prix du menteur en politique, décerné chaque année par un jury de journalistes.


DONNÉES TECHNIQUES


Pages300
Format2 x 22.4 x 14 cm
Poids431 g
ISBN9782754068840