Des ministres pour la catéchèse ?

Lumen Vitae N° 3. Juillet-Août-Septembre 2010.

Éditeur :

Paru le : 03/12/2010

 

Des ministres pour la catéchèse ?
14.25 €

Au XVIIe siècle, Jean-Baptiste de La Salle rassemblait des maîtres (peu compétents) dans sa propre maison afin de les former, spirituellement et pédagogiquement à l'éducation chrétienne des jeunes. Dans ses Méditations pour le temps de la Retraite, il ne rechigne pas à utiliser le terme " ministère " pour parler de la fonction occupé par ces hommes voués à l'éducation chrétienne de la jeunesse : " Puis donc que Dieu par sa miséricorde vous a donné un tel ministère [d'annoncer sa parole], n'altérez point sa parole'". Aujourd'hui, l'Église est beaucoup plus " frileuse " dans l'emploi du terme ministère. On réserve souvent le mot aux fonctions exercées par les évêques, les prêtres et les diacres. Certes, on invoque à bon droit que tout n'est pas ministère et qu'il ne faut pas abuser du terme. On craint, en plus de cette dévaluation, que la reconnaissance d'un ministère soit en quelque sorte céder à un besoin de reconnaissance de personnes qui revendiquent un titre qui leur ferait honneur. Ceci dit, il importe de rappeler que le ministère est avant tout celui de l'Église dans sa totalité. C'est elle, comme unique sujet, qui est appelée à catéchiser et elle le fait à travers la participation de tous ses membres, de manière différenciée : pasteurs (prêtres et évêques), laïcs à divers titres et selon diverses conditions, religieux et religieuses, parents, etc. Certains d'entre eux occupent des fonctions structurantes dans la mise en oeuvre de la catéchèse si bien que, avec le Directoire Général pour la Catéchèse, en faisant les distinctions nécessaires, il nous faut examiner la possibilité d'instituer des ministères de catéchistes/catéchètes dans nos Églises. Les contextes religieux et ecclésiaux respectifs permettront de discerner s'il faut instituer de tels ministères, mais fermer la question n'est sans doute pas approprié. Le présent numéro, après avoir exploré le ministère de l'Église toute entière et les ministères particuliers dans le champ de la catéchèse, s'interroge sur la convenance, mais bien au-delà, d'instituer des ministères de catéchètes (ou catéchistes) ou de créer des offices ecclésiastiques auxquels sont affectées des personnes qui jouent un rôle crucial dans la mise en oeuvre de la fonction catéchétique de l'Église. Il laisse aussi la parole à des personnes qui exercent de telles fonctions, leur permettant de faire le récit de leur cheminement sur ce chemin qui les fait " ministres et ambassadeurs de Dieu ". La catéchèse apparaît alors un lieu test où se vérifie la commune responsabilité dans l'Église et la diversité des fonctions, le lieu où se construit l'église, dans la fidélité à la tradition et dans l'écoute des contextes pluriels et de ce que l'Esprit dit aux Églises.

Sujets : , ,


DONNÉES TECHNIQUES


Pages120
ISBN9782873243982