France-Côte d'Ivoire

La Rupture

Auteur(s) :

Éditeur :

Paru le : 05/12/2013

 

France-Côte d'Ivoire
20.00 €

Alors que le président Laurent Gbagbo, aujourd'hui incarcéré à La Haye, clame toujours son innocence, un nouveau livre revient sur l'assassinat des soldats français en 2004 en Côte d'Ivoire lors du bombardement du camp militaire français de Bouaké. À l'époque, la ministre de la Défense Michèle Alliot-Marie avait accusé le président Laurent Gbagbo d'être responsable de la mort des soldats français. L'Élysée avait aussitôt pris la décision de détruire l'aviation ivoirienne en représailles. Des manifestations populaires en Côte d'Ivoire scandant des slogans anti-français s'étaient multipliées et des milliers de jeunes Ivoiriens s'étaient rassemblés pour empêcher que l'armée française accède à la présidence pour renverser le président Gbagbo. Les soldats français vont alors ouvrir le feu sur les manifestants. Il y aura des morts et des blessés côté ivoirien. Les expatriés français résidant à Abidjan seront à leur tour pris à parti. C'est le début de l'escalade qui mènera au divorce entre la France et la Côte d'Ivoire. Neuf ans après les faits, la justice française saisie par les familles des militaires tués peine à faire éclater la vérité et à juger les auteurs de la mort des soldats. Dans une enquête très documentée, l'auteur révèle comment Michèle Alliot-Marie a refusé d'arrêter les mercenaires qui ont bombardé le camp militaire français à Bouaké et comment elle a dissimulé la vérité à la justice française. L'auteur publie en exclusivité l'audition de l'ancienne ministre devant le juge et publie aussi, pour la première fois, le témoignage de Laurent Gbagbo sur la mort des soldats français. Des confidences et documents secrets viennent éclairer un dossier jusqu'à présent étouffé, notamment l'action du général Poncet qui commandait les troupes françaises en Côte d'Ivoire ainsi que celle des auteurs de l'attaque contre le camp français. Ce livre permet de comprendre pourquoi les familles françaises ont porté plainte contre Michèle Alliot-Marie pour ''complicité d'assassinat et faux-témoignage'' et ont épargné Laurent Gbagbo.

Sujets : ,


DONNÉES TECHNIQUES


Pages320
ReliureBroché
Format14.4 x 20.4 x 3.6 cm
Poids522 g
ISBN9782916872223