A feu et à sang

Auteur(s) :

Éditeur :

Paru le : 01/09/2016

 

A feu et à sang
6.95 €

Après la naissance de leurs jumeaux, Kate et Scott Gillespie reviennent s'installer dans le manoir familial écossais, et la présence des enfants semble enfin apaiser les conflits au sein du clan. Mais, le soir de Noël, un drame va venir bouleverser ce fragile équilibre et réveiller instantanément les tensions. Dans cette bataille rangée entre belle-mère et beaux-enfants, l'amour et les liens du sang l'emporteront-ils sur les jalousies et rivalités que déchaînent l'héritage et le partage des distilleries ?

Chronique d'une tempête annoncée...

Sujets :


L'AUTEUR


Françoise BourdinL’enfance de Françoise Bourdin est bercée par les airs d’opéra. Ses parents, tous les deux chanteurs lyriques, lui transmettent le goût des personnages aux destins forts, ainsi que la musique des mots. Lycéenne, elle découvre l’équitation et en fait une passion exclusive. Son adolescence est rythmée par la fréquentation des plus grandes écuries et la lecture des auteurs classiques dont elle trouve les livres dans l’immense bibliothèque de son père. Très jeune, Françoise Bourdin se met à écrire des nouvelles. Son premier roman est publié chez Julliard alors qu’elle n’a que vingt ans. L’écriture devient le centre de sa vie et son deuxième roman, deux ans plus tard, fait l’objet d’une adaptation télévisée dont Laurent Terzieff accepte de jouer le personnage principal.

Son univers romanesque prend racine dans les histoires de famille, les secrets et les passions qui les traversent. Elle aime à décrire des personnages courageux, qui affrontent la vie et ses tourments mais ne reculent jamais dans l’adversité. La vingtaine de romans publiés chez Belfond depuis 1994, dont trois ont été portés à l’écran, sont de cette veine, et rassemblent à chaque parution davantage de lecteurs.
Mère de deux grandes filles, Françoise Bourdin vit aujourd’hui dans une grande maison en Normandie. Elle écrit chaque jour, dans un bonheur renouvelé, de belles histoires humaines et émouvantes, de celles qui touchent au cœur de la vie.


EXTRAIT


Kate sortit à pas de loup de la chambre des enfants, qui s'étaient enfin endormis. Comme chaque soir, elle leur avait lu une histoire à la lueur de la veilleuse, assise sur le tapis entre les deux petits lits à barreaux. Le plus souvent, Hannah s'assoupissait la première, et Luke quelques minutes après.
Elle gagna la cuisine où Scott s'affairait devant le plan de travail. H ne l'avait pas entendue arriver et coupait consciencieusement des rondelles de pommes de terre qu'il jetait dans la poêle. S'il rentrait assez tôt, il s'occupait volontiers du dîner, ou bien il donnait leur bain aux jumeaux.
- Veux-tu boire quelque chose ? proposa-t-elle. Vivre avec Scott, être sa femme et la mère de ses enfants la remplissait toujours d'une joie un peu incrédule. Que cet homme-là, sur lequel elle avait tant fantasmé durant toute son adolescence et qui lui avait si longtemps paru hors d'atteinte, ait pu tomber éperdument amoureux d'elle puis la demander en mariage lui semblait aujourd'hui encore assez inouï.
Tourné vers elle, il acquiesça avec un sourire, et tandis qu'elle servait deux verres de chardonnay, il ajouta :
- J'ai préparé une salade, et il y a des cuisses de canard dans le four. Tu vois que je sais me débrouiller.
- Peut-être, mais je reste contrariée à l'idée de te laisser.
- Trois jours, Kate ! Nous survivrons, les enfants et moi. Avec son regard bleu ardoise, ses traits réguliers et sa haute silhouette longiligne, il était vraiment séduisant. Semblable à ce jeune homme vu pour la première fois dix ans auparavant, alors qu'elle venait d'arriver en Écosse. Elle était instantanément tombée sous son charme, d'autant qu'il l'avait traitée avec beaucoup de gentillesse, elle, la gamine désemparée qu'on lui imposait soudain avec toute sa fratrie.
- Notre nounou est digne de confiance, chérie. Et je m'arrangerai pour être le plus présent possible.
Elle savait qu'il était très pris par la gestion des deux distilleries, avec un emploi du temps surchargé. Mais il allait faire l'effort de se libérer, elle n'en doutait pas. H adorait les jumeaux, et puis il ne s'engageait jamais à la légère.
- Pars tranquille, Kate. Tu vas revoir la France ! Elle aurait dû s'en réjouir, pourtant elle n'y parvenait pas. Scott l'avait encouragée à faire ce voyage, persuadé qu'elle en avait envie, mais en réalité la France ne lui manquait pas. Ni son frère John, même si elle trouvait normal de répondre à son appel au secours.
- Pourquoi John ne s'est-il pas adressé à George ou à Philip ? redemanda-t-elle pour la énième fois. H s'entendait mieux avec eux qu'avec moi.
- Sans doute a-t-il peur de leur jugement.
- Dis plutôt qu'il les prend pour des traîtres parce qu'ils sont restés en Écosse eux aussi !
- Tu es la plus gentille de toute la famille, il en a bien conscience. Il va chercher à t'attendrir, ne te laisse pas trop faire.
Le couvercle qu'il voulait poser sur la poêle lui échappa et heurta le carrelage à grand fracas. Ensemble, ils retinrent leur respiration. Quelques instants plus tard, des pleurs s'élevèrent dans la chambre des enfants.


DONNÉES TECHNIQUES


Pages336
Format2 x 17.6 x 10.8 cm
Poids181 g
ISBN9782266255493