Annie Ernaux, à la première personne

Éditeur :

Paru le : 16/02/2005

 

Annie Ernaux, à la première personne
25.00 €

" La reconnaissance est le premier mot qui me vient à l'esprit quand je commence à réfléchir à ma lecture d'Annie Ernaux. La reconnaissance d'une culture de classe. Il y a certainement de grandes différences entre une enfance vécue dans un milieu populaire en Normandie dans les années 1940, et à Wolverhampton, ma ville d'origine, au milieu du bassin industriel des Midlands, dans les années 1950. Le terme working clans et sa traduction - certainement inexacte - par "populaire" nécessiteraient des nuances et des éclaircissements. Néanmoins, la reconnaissance d'une culture passée et perdue est profonde chez Annie Ernaux, et chez moi, sa lectrice : "Paroles transmises de génération en génération, absentes des journaux et des livres, ignorées de l'école, appartenant à la culture populaire (originellement la mienne - c'est pourquoi je la reconnais)" (Journal du dehors). Son écriture révèle qu'elle a hérité du sentiment d'insécurité matérielle de ses parents qui, malgré son succès, semble encore dominer et empiéter sur ses représentations de la réalité sociale. "

Sujets : ,


DONNÉES TECHNIQUES


Pages316
ReliureBroché
Format13.4 x 20.8 x 2 cm
Poids440 g
ISBN9782234057456