Le SEO, une illusion ?

Pour une fois, mon post ne proposera pas de solution mais posera une question qui me taraude depuis plus de trois ans.

Je suis webmaster d’un site qui comporte 359 516 pages pas moins !

Début février, seules 20 000 pages environ étaient indexées d’après le Google Webmaster Tools. J’ai fait tout ce qui est possible pour optimiser le site et, effectivement, le nombre de pages référencées est monté assez vite à 290 000 : belle performance n’est-ce pas ?

Et progressivement, ce nombre de pages s’est érodé. Rien à redire, un grand nombre de pages n’apporte pas un avantage comparatif majeur et peuvent même comporter du « duplicate content » avec d’autres sites de même nature. Nous sommes retombés jusqu’à hier à 103 000 pages référencées.

Et ce matin, le nombre de pages référencées a rebondi à 258 000.

Certes on parle d’un nième changement d’algorithme de Google et je ferais partie des petits veinards.

Mais dans ce cas, quel SEO pourrait me justifier une facturation quelconque. Il me semble qu’avoir recours à un référenceur est le meilleur moyen de se faire arnaquer. Car peuvent-ils prétendre maîtriser quoique ce soit ?

Autres exemples vécus :

  • il y a trois mois : Google me signale plus de 40000 erreurs 404 (pages inexistantes). Je vérifie : il s’agissait de pages disparues depuis 3 ans lors d’un changement d’architecture. Toutes les redirections 301 nécessaires avaient alors été faites dans un bel .htaccess et un an plus tard, Google ne passant plus sur ces redirections, je les avais supprimées histoire d’alléger le .htaccess qui a une tendance à augmenter les temps de réponse
  • et quand je suivais ces redirections, j’ai pu constater que Google passait jusqu’à 58 fois (le record) sur une redirection 301 avant d’assimiler l’URL définitive.
  • explication à ces deux problèmes : Google a plusieurs dizaines (voire centaines) de serveurs sur lesquelles les données du site sont enregistrées et il se réveille de temps en temps sur un serveur

Conclusion : Google n’en fait qu’à sa tête, prétendre dominer le sujet est un mensonge et les référenceurs se moquent de vous. Suivez le guide des bonnes pratiques Google et priez !

Juste une citation de Lincoln détournée : se fier à Google « c’est comme tenir un loup par les oreilles : on n’aime pas ça mais on n’ose pas le lâcher ».

Laisser un commentaire