L’actualité du 30 août 2016


Politique française


Coup de tonnerre ! Emmanuel Macron a démissionné de son poste de Ministre de l’Economie

Pour une surprise, c’est une surprise ! La question est « et maintenant ? ». Laissons à la presse, le jeu des pronostics mais :

  • veut-il aller jusqu’à la présidentielle ?
    • sans doute mais laquelle ?
  • peut-il aller jusqu’à la présidentielle ?
    • peut-être mais avec quels soutiens d’élus ? en démocratie, les élus comptent un peu tout de même;
    • avec quel budget ? avec quelle équipe ? et comment éviter les peaux de banane que tous lui glisseront sous les pieds ?
    • bref, s’il y arrive, son nouveau surnom sera Indiana Jones. Comme il est indiscutablement supérieurement intelligent, il ne fait certainement pas n’importe quoi.
  • pourquoi s’en va-t-il ?
    • il s’est fait connaître;
    • il a beaucoup appris;
    • loyal ou non à Hollande, il n’aurait pu agir beaucoup car à l’approche des élections, les mesures économiques sont surtout dictées par des considérations de court terme. Et le terme est devinez quoi ?
    • parions sur une candidature d’intensité supérieure à celle d’un simple témoignage;
    • il va tester la classe politique, examiner les recompositions possibles, se vendra non pas au plus offrant mais à celui qui lui donnera des moyens d’action : et qui à part Hollande ? un homme de droite ? Certainement pas Sarkozy, il l’appellerait « mon collaborateur ».

Saluons une performance exceptionnelle, un Ministre des Finances qui parvient à être populaire, c’est rare. La « loi Macron » ? Qu’en connaît la majorité des Français mise à part la dérégulation des liaisons routières intercités ? En déduire que les Français raffolent des autocars me semble hâtif. Alors quid ?

En tout cas, il va apporter un peu de piment à cette campagne où on va peut-être enfin parler « réformes ». Mais gageons qu’Hollande n’est pas si contrarié …

Dans la presse :

A lire :


Petite brise légère. George-Pau Langevin quitte son poste de Ministre de l’outre-mer


Sarkozy annonce, s’il est élu, 34 milliards de réductions de charges

3 questions :

  • pourquoi 34 et non 2 ou 445 milliards ?
  • quel financement ?
  • mais surtout comment avons-nous pu nous passer d’un tel magicien pendant 5 ans ?

Dans la presse :


International


Trump pète le feu !

Après tout, on est peut-être pas si mal loti avec nos démagogues nationaux. Ils ne lui arrivent pas à la cheville. On peut donc citer fort à propos l’adage : « Quand je m’examine, je m’inquiète. Quand je me compare, je me rassure ». Ne me dites pas que c’est de Talleyrand, rien n’est moins sûr mais on ne prête qu’aux riches : n’est-ce pas Monsieur Trump ? (jolie figure de style qu’on appelle une inclusion).

Plus sérieusement, les USA ont souvent 20 ans d’avance sur l’Europe. Ne ressentiriez-vous pas une légère inquiétude quant à la démocratie ?

Dans la presse :

 

Laisser un commentaire