Grand Prix de l’Académie Française 2016

Le dernier des n^tres (Adélaïde de Clermont-Tonnerre)L’Académie Française vient de remettre son Grand Prix 2016 à Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour son roman Le dernier des nôtres paru chez Grasset le 17 août dernier.

Elle l’emporte part 11 voix contre 5 à Benoît Duteurtre pour Livres pour adultes paru chez Gallimard.

 

Le dernier des nôtres dans la presse de ce jour :

Voici un roman comme la France en produit rarement : c’est-à-dire guère français, mais « pulp », d’esprit feuilletoniste et américanotrope. Adélaïde de Clermont-Tonnerre dirige le magazine Point de vue après être passée par l’École normale supérieure. Entre monarchies républicaines et vanités royales, un esprit rendu attentif aux généalogies ne peut qu’explorer les archives du XXe siècle. C’est dans ce mouvement que l’auteure de Fourrure (2010) place son nouveau livre

la suite sur le site du Point

C’est Adélaïde de Clermont-Tonnerre qu’a choisi cette année l’Académie française, couronnant l’auteure pour son deuxième livre, « Le dernier des nôtres : une histoire d’amour interdite au temps où tout était permis » (Grasset), l’histoire d’amour d’un couple américain ambitieux : un jeune homme de la classe moyenne et une jeune héritière artiste dans le New York effervescent de la Factory d’Andy Warhol

la suite sur le site de La Croix

Adélaïde de Clermont-Tonnerre a remporté, jeudi 27 octobre, le Grand Prix du roman de l’Académie française pour son second roman, Le Dernier des nôtres, publié chez Grasset.

Adélaïde de Clermont-Tonnerre a été choisie au premier tour par onze voix, contre cinq attribuées à Benoît Duteurtre pour Livre pour adultes (Gallimard) et trois à Sylvain Prudhomme pour Légende (Gallimard).

Après un début de carrière dans la finance, Adélaïde de Clermont-Tonnerre, 40 ans, s’est orientée vers le journalisme. Elle est aujourd’hui directrice de la rédaction de l’hebdomadaire Point de vue.

Elle reçut cinq prix pour son premier roman, Fourrure, publié en 2010 (Stock). Elle fut également finaliste du prix Goncourt du premier roman et figurait sur la liste d’été du prix Renaudot.

la suite sur le site du Monde

Laisser un commentaire