Foi et Raison. Citation de G. K. Chesterton

G. K. ChestertonA ceux qui dès qu’on parle de l’Eglise dégainent le mot « obscurantisme », une citation de G. K. Chesterton :

« – […] Je sais qu’on accuse l’Église d’abaisser la raison, mais c’est le contraire qui est vrai. L’Église est seule sur terre à faire de la raison l’instance suprême. L’Église est seule sur terre à affirmer que Dieu lui-même est limité par la raison. » (La Clairvoyance du Père Brown, nouvelle des Enquêtes du Père Brown)

( « I know that people charge the Church with lowering reason, but it is just the other way. Alone on earth, the Church makes reason really supreme. Alone on earth, the Church affirms that God himself is bound by reason. »)

 

BIBLIOGRAPHIE

2 réflexions au sujet de « Foi et Raison. Citation de G. K. Chesterton »

  1. Merci pour cette citation magnifique. Une petite remarque, cependant, sur la traduction : « bound by reason » veut dire « lié par la raison », et non « limité par la raison ». En étant « lié par la raison », Dieu n’est « lié » que par lui-même, puisqu’il est raison subsistante. Cela n’implique donc aucune dépendance par rapport à une instance supérieure, ni aucune limitation, qui serait contradictoire à la nature divine.
    Bien cordialement.

    • Votre remarque est totalement pertinente. J’avoue que la traduction française n’est pas de moi et que j’aurai probablement suivi la vôtre si je n’avais pas été un peu paresseux.
      Mais si ma mémoire est bonne, c’est le fond du débat entre Descartes et Leibniz. Descartes considérait que Dieu pourrait changer les règles de la logique s’il le voulait. Leibniz disait que Dieu était limité par la raison. Or il écrivait en français et latin, il me semble donc qu’on peut pour Leibniz utiliser le mot de limite.
      Peut-être peut-on, avec quelque prétention, les concilier en émettant l’hypothèse que Dieu est lié par les limites qu’il se donne. Avec il faut le reconnaître une autodiscipline admirable, les petits écarts des miracles mis à part.
      Mais je me suis toujours posé une question sur laquelle vous avez peut-être une idée. Un Homme peut mettre fin à ses jours : il n’est plus. Dieu ne peut pas mettre fin à son Être. Ce qui constitue une limite. Je sens que quelque chose pèche dans ce raisonnement mais quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *